Articles

L'hypnose : une réponse au stress

Qu’est-ce que le stress ? Prenons tout d’abord la définition de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) qui nous donne un élément de réponse très théorique mais « universel » : « le stress se définit comme étant l’ensemble des réactions automatiques, biologiques et neurophysiologiques, nécessaires à l’organisme pour s’adapter et répondre à des stimulations nouvelles ou inattendues, ou d’intensité, de difficulté, de fréquence inhabituelles » Ceci nous amène à constater que, par définition, le stress est un élément positif dans notre vie.

En effet, ce stress dit « positif » nous procure une plus grande efficacité et permet une amélioration des performances dans différents domaines : sportifs, intellectuels … lorsqu’il est présent en « bonne quantité ». Il est alors un « booster » naturel.

Cependant lorsque cette « énergie » développée n'arrive pas à s'exprimer, ou si elle ne devient la solution à l’évènement qui nous occupe ou nous préoccupe à ce moment précis, le stress devient qui en découle devient « négatif ».

Ce deuxième type de stress peut se manifester de différentes façons en fonction des personnes : sommeil perturbé, irritabilité, angoisse, symptômes dépressifs, fatigue intense, addictions, apparition de phobies (agoraphobie, claustrophobie, vertige, arachnophobie, phobie sociale…), migraines, douleurs diverses … Les signaux sont nombreux et, sans aide extérieure, ils deviennent rapidement insupportables et polluent notre quotidien.

Nous savons aujourd’hui que plus nous essayons de lutter consciemment contre notre stress, notre phobie, notre angoisse et plus ils se développent et plus ils persistent. Plus nous nous forçons à ne pas penser à nos problèmes et plus nous y pensons. Plus nous nous forçons à ne pas stresser et plus nous stressons.

 « C’est parce que nous ne pouvons lutter consciemment contre ce type de trouble que l’hypnose est utile ».

L’hypnose permet de travailler directement sur notre inconscient en amenant le patient à utiliser ses ressources intérieures pour accéder au changement, à son propre changement. Pour se faire, il est également important de connaitre l’origine de ce stress. Le praticien prendra donc le temps de faire une anamnèse la plus précise possible, tout en étant attentif aux réactions émotionnelles du patient.  Elles seront de précieux indicateurs pour le travail thérapeutique. Ce travail se fera avec la guidance du thérapeute qui aura détecté le ou les éléments à l’origine de ce mal-être. Avec bienveillance, il accompagnera le patient à déterminer son objectif de travail, de changement.

Dans la majorité des cas, quelques séances permettent au patient de retrouver calme et sérénité dans son quotidien.

L'hypnose et les jeunes

La séance :

Lors de la première rencontre, il est préférable que le jeune soit accompagné d’au moins un de ces deux parents (l'idéal étant la présence des deux). Ce premier échange « en famille » dure environ une demi-heure, ce qui permet d'appréhender à la fois la nature de la relation entre parents et enfants et la vision qu’ils portent sur les difficultés de leur enfant. Ce premier entretien se poursuit durant une demi-heure seule avec le jeune. Celui-ci me dira à l'issue de cette discussion s'il est d'accord pour revenir.

En général trois à cinq séances, sur une durée de quelques semaines à quelques mois, sont suffisantes et ceci, même parfois, pour des troubles existants depuis de nombreuses années.

Avec les enfants (à partir de 5 ans), la séance se déroulera sous forme de jeu pendant lequel le praticien l’amènera à utiliser son imaginaire pour accéder à son inconscient et lui permettre d’atteindre les objectifs de changement. Ces objectifs auront été définis au préalable avec l’enfant et ses parents.

Chez les adolescents, la séance est différente. Les jeunes entre 12 et 18 ans ont déjà un très grand contrôle sur eux-mêmes et peuvent facilement prendre conscience des problèmes qu’ils traversent. La thérapie va ainsi se rapprocher un peu plus de celle d’un adulte, mais il importe que le jeune et son praticien arrivent à établir une relation de confiance, voire de complicité.

L’hypnose pour les enfants :

Grandir n’est pas toujours chose facile. Cette période peut être ponctuée par des comportements difficiles qui peuvent avoir des répercussions désastreuses pour l’enfant tant au niveau psychologique que social. L’énurésie, les terreurs nocturnes, les problèmes de sommeil sont autant de signes qui montre que l’enfant a pu être affecté par un évènement extérieur : naissance d’un frère/sœur, divorce ou mésentente des parents, difficultés scolaires, déménagement …

Ces difficultés peuvent avoir un impact négatif sur l’enfant. C’est ce qui amène les parents à consulter pour aider l’enfant à trouver des solutions.

L’hypnose va amener l’enfant à changer naturellement en mobilisant ses ressources inconscientes. En faisant appel à l’imaginaire de l’enfant, le thérapeute lui permettra de s’identifier au « héro » en l’amenant à intégrer le dénouement heureux du jeu ou de l’histoire.

L’hypnose pour les ados :

L'adolescence est une période de changements importants pour un jeune. Des transformations physiques et psychologiques s’opèrent. Elles amènent parfois le jeune à se sentir déstabilisé, perdu et parfois rejeté. Des éléments extérieurs comme la télévision, Internet, les magazines ou les amis viennent également influencer leur comportement. Ils ont parfois l’impression d’être dans l’obligation de suivre ces tendances, dans leur quête de modèles ou de références, même si elles sont en totalement contradiction avec la personnalité qui est en train de se construire au fond d’eux-mêmes.

L’hypnose va aider l’adolescent à se retrouver dans cette période difficile de sa vie où les conflits surgissent naturellement. La thérapie va le guider à se poser des questions fondamentales sur son souhait de vie et plus particulièrement sur les choix qu’il doit faire.

Les comportements des jeunes sont différents pendant cette période difficile mais sont souvent l’expression de leur souhait de liberté. Si l’adolescent présente ainsi des comportements agressifs, s’il montre des signes de dépression, une envie de suicide ou s’il tombe dans le piège de l’addiction, la thérapie peut-être pour lui une aide précieuse, sous réserve qu’il soit partie prenante de cette aide.

L’hypnose peut également être un excellent soutien avant les examens en permettant au jeune de prendre conscience et d’exploiter ses immenses ressources intérieures. Elle intervient également dans la gestion de leur stress, leur permettant d'appréhender sereinement cette période importante.

Que ce soit dans la prise en charge des enfants ou des adolescents et pour arriver à un meilleur résultat, il peut arriver que le thérapeute s’intéresse à la cellule familiale. Les parents ne doivent pas s’en étonner et coopérer volontiers pour le bien de leurs enfants.

Ce type de thérapie ne présente aucun effet secondaire et s’adresse à tous.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par l'ECH

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.